Masque_colereDans le Canard enchaîné de demain, on apprend que Sarkozy a piqué une colère mercredi dernier à Bobigny devant les principaux responsables de la police en Seine-Saint-Denis, réunis après la divulgation de la note alarmiste du préfet sur la délinquance dans le département. L'affaire aurait été rapportée par des policiers, présents à cette réunion à huis clos qui a suivi un point presse du ministre à la préfecture, décrivant la "forte excitation" de Sarkozy et "de mots durs" à l'encontre des policiers et du préfet. Mais ils ont démenti les insultes de "crétins!", "connards" ou "incapables" à l'encontre des responsables de la sécurité publique de Seine-Saint-Denis :

"C'était assez hard. Nicolas Sarkozy était très excité et énervé par la publication de la note du préfet. Il a eu des mots durs, moralisateurs, mais il n'a pas été grossier".

Le ministre aurait notamment demandé aux commissaires "de ne pas se tourner les pouces en Seine-Saint-Denis", "de montrer l'exemple en allant sur le terrain" ! (et se faire agresser). Un autre policier raconte que Nicolas Sarkozy a dit : "Vous me trouvez en colère. Je suis plus que ça", ajoutant : "ce sont des choses qu'il faut se dire entre nous, mais pas écrire".