11 mars 2007

Encore plus loin dans la démagogie

mspDécidément, il sera dit que ce mois de mars 2007 sera tout particulièrement marqué par une avalanche de tout azimuts de propos démagogiques et mensongers en vue des élections présidentielles.

Les Français sont saturés de toutes ces duperies à des fins électorales et en font une véritable overdose. Ce triste théâtre ne convainc quasiment plus le peuple Français qui aspire à un changement profond et véritable et ce sans concession. La France glisse vers la catastrophe et les Français sont inquiets. Force est de constater que nos politiciens sont les champions du Monde dans les rubriques mensonges, calomnies, duperies et démagogie.

Il faut bien avouer que nos politiciens, qu’ils soient de droite ou de gauche, n’ont plus rien à proposer aux Français dans le domaine de la gouvernance du pays : à l’heure actuelle existe-t-il réellement un véritable projet politique et social cohérent, sérieux pour la France et les Français ?

Certes non. Seule la droite nationale représente sur l’échiquier politique une ouverture réelle salutaire et constructive.

Le Mouvement des Jeunes Patriotes dénonce avec force la vraie démagogie et les fausses promesses politiques qui ont entraînés les travailleurs, la jeunesse et le peuple Français à la banqueroute économique et à la misère sociale.

La société française adore décerner décorations et trophées à toutes sortes de personnalités. Nous, les Jeunes Patriotes, nous offrons la palme d’or de la démagogie de la « république bananière » à quatre champions : Olivier Besancenot, François Bayrou, Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy.

imagesEn effet, n’avons-nous pas entendu un journaliste de France 5 décrire Olivier Besancenot comme « un sympathique tintin » ?

Si ce « sympathique tintin » peut séduire les vedettes shows de la télévision, il n’en demeure pas moins qu’Olivier Besancenot propose dans son programme la suppression et de la Brigade Anti-Criminalité (BAC) et de la police municipale. Il réclame aussi leur désarmement et l’amnistie générale des émeutiers des banlieues d’octobre 2005.

Les Français, surtout ceux qui ont été victimes de ces émeutes apprécieront. Cette démagogie est outrageante, vide de sens, anti-populaire et anti-nationale.

De plus, « tintin au pays des soviets » est tellement convaincu de l’action de sa révolution rouge qu’il est arrivé à faire interdire de plateau Alain Soral qui devait débattre avec lui en direct dans une émission animé par Serge Moati.

Si, le facteur de Neuilly où vit Nicolas Sarkozy ne souhaitait pas débattre avec Alain Soral en direct, ne soyons pas dupes, Besancenot savait pertinemment qu’il ne ferait pas le poids face au discours de ce brillant écrivain réaliste et visionnaire.

Il est tout de même assez grotesque de constater que la direction de France 5 a purement et simplement accepté ce dictat bafouant ainsi les règles les plus élémentaires de la démocratie et de la liberté d’expression. Cet impact du « fascisme rouge » est édifiant et nous laissons au peuple Français le soin d’en tirer les conclusions.

Toutefois, nous persistons et nous signons : la palme d’or revient « à celui qui fait du Le Pen sans en faire » à savoir Nicolas Sarkozy, le frère jumeau du vicomte de la Vendée, nommé aussi dans l’intimité le « fou du puy ». Notons que Nicolas Sarkozy, intégration oblige, n’a pas hésité à inclure dans son équipe de campagne Mme Aziza Bahloul qui aura la noble fonction de « parler de la campagne de Nicolas Sarkozy en Arabe ».

Est-il utile de rappeler que Nicolas Sarkozy est l’homme politique qui a officialisé le Conseil du culte Musulman de France, la mise en application de la discrimination positive, la suppression de la double peine pour les délinquants étrangers, la récente régularisation des sans-papiers et la mise en application de l’immigration choisie.

Les Français ne douteront pas de la sincérité de Nicolas Sarkozy lorsqu’il affirme qu’il veut rétablir les principes de l’unité de la République laïque Française. Mais de qui se moque-t-on ?

Plus fermement, nous dénonçons la nullité intellectuelle des débats politiques pour cette élection présidentielle tant du côté des journalistes que du côté des politiciens.

Plus que jamais la France à besoin d’un Chef d’Etat pour redresser la Nation Française.

Désormais, il devient urgent, pour la France et les Français d’enclencher une troisième voie sociale, populaire et patriotique.

Camarades, rejoignez le camp de la résistance nationale et engagez-vous pour militer pour un avenir meilleur et plus juste au sein de la France et écraser du pied la tête du serpent venimeux du Nouvel Ordre Mondial !

Mouvement Social et Patriotique

Posté par DLP France à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Encore plus loin dans la démagogie

Nouveau commentaire