04 décembre 2006

Boutin, la fin d’une imposture

tinbouAprès avoir laissé planer le doute sur sa candidature à l’élection présidentielle, Christine Boutin vient de renoncer à celle-ci. L’ennemie jurée du PACS, du mariage homosexuel et de l’adoption des enfants par les couples homosexuels aura réussi à leurrer pendant quelques années ceux qui n’ont pas voulu voir plus loin que le bout de leur nez. En effet, malgré ses positions honorables elle s’est toujours ralliée à ceux qui ont détruit ces valeurs, et ce, afin de conserver sa place. Et pour quoi ? Rien puisque ceux qu’elle soutient n’ont que faire de ses crises de conscience. La cloche de la cathédrale de Versailles, caution morale de l’UMP, s’est cette fois-ci vu offrir le poste de conseiller politique dans l’équipe rapprochée de campagne de Nicolas Sarkozy, qu’elle a bien entendu accepté sans trop d’hésitation.

A la vue de ce titre, le sang de la défenderesse de la famille, n’a fait qu’un tour. Elle a rejoint celui qui œuvre activement à la destruction de celle-ci. Rappelons-le, Nicolas Sarkozy est le principal contributeur de l'association "Gay Lib", organisation politique homosexuelle faisant partie intégrante de l'UMP. Elle a pour objectif, après les élections de 2007, de faire passer deux lois au Parlement : le mariage homosexuel, qui remplacera le PACS (ceci a déjà adopté par le Conseil National de l’UMP à 92% et avec le soutien de Nicolas Sarkozy le 16 novembre dernier pour l’inclure dans son projet législatif) et l'adoption des enfants par des couples homosexuels.

Posté par DLP France à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Boutin, la fin d’une imposture

Nouveau commentaire